Site Web

Après des mois de travail et de crises de nerfs, j’ai enfin mis en ligne mon site Internet!! Il est visible à cette adresse : Jacquesprévert.

J’ai finalement encore changé d’idée quant au contenu. Dans mon dernier article à ce propos je parlais de dédier un site au passé-composé et à l’imparfait. Cependant cela me demandait trop de travail d’écriture et les « effets techniques » restaient restreints pour ce type de sujet. Ainsi j’en suis venue à penser à Jacques Prévert : »Déjeuner du matin » de Jacques Prévert est un poème que nous utilisons beaucoup pour permettre de distinguer les différents emplois du passé-composé et de l’imparfait. Un site sur un artiste comme Jacques Prévert me permettait de traiter de sa vie, de ses différentes œuvres, et de choisir facilement les illustrations à utiliser.

Bon courage et tous ceux qui y travaillent encore. Mais vous verrez, le soulagement et la fierté qui nous envahit lorsque c’est enfin terminé!

 

Découverte d’outils de création d’activités

Dans le cadre de mon stage dont le projet est de créer une FOAD en FLE, je viens de travailler sur Quizlet et LearningApps, deux outils faciles à utiliser et que l’on peut embarquer sur Moodle et Chamilo.

Je vous laisse regarder le résultat et essayer. A noter: cela pourra être intéressant pour le cours C0AI12_D Dispositifs et plateformes lorsqu’il faudra créer une séquence de cours sur Moodle.

Quizlet: Les pièces de la maison
Pour apprendre et réviser le vocabulaire sous forme de Flashcards.

LearningApps: Les pièces de la maison
Pour réviser sous forme d’activité.

Stage – Premières réflexions

J’ai commencé mon stage depuis quelques semaines, je le fais dans le cadre de mon emploi d’enseignante FLE à l’Alliance Française de Shanghai sur un projet de création de FOAD hybride et 100% à distance commune au réseau des Alliances Françaises de Chine.

Nous avons choisi de travailler sur la plateforme Chamilo car cette dernière est plus facile d’usage que Moodle et c’est une plateforme en français. Je viens donc de commencer à manipuler Chamilo, Hot Potatoes et différents outils comme Vocaroo (outil d’enregistrement qui ne demande aucune inscription et permet d’enregistrer des productions de type mp3 et de les partager ou les envoyer), Framapad, Zoho Docs (outils d’écriture collaborative, alternative à Google Docs qui ne fonctionne pas en Chine), Cerego et Quizzlet (pour créer des flashcards) que nous comptons mettre à disposition de nos étudiants.

Analyse réflexive autour du projet professionnel

Activité : Analyse réflexive autour du projet professionnel

Projet: Développer une plateforme de type Moodle pour les classes de Minimes.

Contexte du projet

  • Alliance Française de Shanghai qui propose des cours de français langue étrangère à un public allant de 3 à 99 ans. Public majoritairement chinois.
  • Différents types de cours :
    • Cours Coccinelles pour les 3-6 ans ;
    • Cours Benjamins pour les 7-10 ans ;
    • Cours Minimes pour les 11-15 ans ;
    • Cours Adultes.
  • 6 sessions de cours de 2 mois organisées durant l’année.
  • Équipe de 50 enseignants français et chinois.
  • 3 centres sur Shanghai.

Choix du projet

Le projet de création et de développement de la plateforme de type Moodle va se centrer sur les cours Minimes. Pourquoi seulement les cours Minimes ?

  1. C’est un public qui en général suit les cours durant une année complète, d’où l’intérêt de créer des dossiers « Classe » que nous pourrons conserver pendant un an.
  2. Les cours Minimes n’ont lieu qu’une fois par semaine sur la base de 2 heures. La plateforme permettra de maintenir un suivi durant la semaine.
  3. Ce sont des cours à échelle réduite : une vingtaine de classes pour une dizaine de professeurs concernés. Cela nous permettra de créer cette plateforme, d’analyser les difficultés que sa mise en place entraîne, de définir nos besoins et de développer une procédure qui pourra être transposable à l’ensemble des cours de l’établissement.

Outils :

  • La plateforme doit être accessible facilement depuis la Chine sans l’usage d’un VPN.
  • Choix de la langue : le chinois n’est pas lu par tous nos professeurs, le français est en voie d’acquisition pour nos apprenants. Ainsi la plateforme pourrait être utilisée dans sa version anglophone, pour faciliter son accès et son usage, mais les contenus seront rédigés en français par les enseignants et les apprenants.
  • L’existence d’une version application pour smartphone de cette plateforme sera prise en compte dans le choix retenu.

Humain :

Former les enseignants à l’utilisation de la plateforme à travers des séances de tutorat. Dans un premier temps leur permettre de découvrir, à travers des exemples d’utilisation, les possibilités que l’usage de cette plateforme offre.

Dans un second temps leur donner les moyens techniques pour l’utiliser.

Motiver, intéresser et fédérer les enseignants dans la création et le développement de la plateforme ainsi que dans la production de ses contenus.

Les 6 modèles d’Agostinelli

  1.  Un modèle didactique fondé sur une approche anthropologique des connaissances

Chaque enseignant sera en charge de son dossier classe mais au préalable l’équipe d’enseignants aura décidé et crée les documents communs à chaque classe de même niveau. Ces documents suivront les objectifs de cours et leurs contenus. Ils seront conçus en fonction des manuels de cours, et seront connectés aux objectifs pédagogiques définis. Ces documents seront des supports aux points grammaticaux, lexicaux et culturels abordés en classe.

Les documents pourront prendre plusieurs formes : fichiers pdf, doc, notebook, jpeg, gif,…

En plus de ces ressources communes, les enseignants auront la possibilité de proposer des documents de leur création en fonction des activités qu’ils auront proposées à leur classe.

Une bibliothèque de ressources sera également accessible aux apprenants (Cf pour les droits d’auteurs) ainsi que des liens vers des sites proposant des activités de français langue étrangère en ligne.

  1. Un modèle de communauté de pratiques pédagogiques fondées sur le savoir-faire et les échanges

Mots-clés : collaboration, participation, transmission de l’information ouverte à l’interprétation collective.

Les apprenants auront à leur disposition un forum pour leur permettre d’échanger sur ce qu’ils aiment et connaissent de la culture française par exemple. Cette activité pourrait être mise en place à l’origine par le professeur pour développer l’intérêt des adolescents et les efforcer à chercher et à mettre en ligne leurs recherches.

Ils pourraient avoir à proposer des films, des chansons qu’ils ont aimés et poster le lien sur le forum. Chacun pourrait librement aller regarder les liens proposés et dire s’ils ont aimé ou non et pourquoi.

Pour ne pas freiner la communication et le partage entre apprenants qui ont encore un faible niveau en français, il pourra être au choix du professeur de leur permettre de communiquer en anglais et en chinois.

Il sera également demandé aux apprenants de réaliser et rendre des travaux de groupe qui développeront leur collaboration, qu’ils auront à poster sur la plateforme. Ces travaux seront à faire à distance, en complément des activités de classe, ce qui permettra aux apprenants de s’approprier les outils informatiques (Cf modèle 4 d’Agostinelli). Ces travaux seront visibles par les autres groupes, dans un souci de partage dans un premier temps, et d’évaluation dans un deuxième.

  1. Un modèle informatique pour la prise en compte des contraintes liées aux situations didactiques

La première contrainte sera l’accessibilité du web et sa vitesse. La plateforme choisie devra être accessible sans VPN et facilement utilisable depuis les postes des apprenants en prenant en compte la vitesse réduite du web en Chine.

Ensuite, pour faciliter l’usage de la plateforme il faudra :

  • Dédier du temps de cours à l’explication du projet. Plus le projet sera clair, plus les apprenants trouveront un intérêt à y participer.
  • Envisager une courte séance de tutorat pour permettre aux apprenants de comprendre comment naviguer facilement sur la plateforme.
  • Prévoir un retour sur les activités réalisées durant la semaine à chaque séance de cours.
  • Fournir, pour chaque travail demandé, des consignes précises contenant :
  1. le nombre de caractères,
  2. le format du document attendu ou le logiciel à utiliser,
  3. la date de remise du travail.
  • Faciliter la remise des travaux en ligne par la mise en place d’une interface simple et claire.
  • Créer des outils d’échange sous forme de forum pour favoriser la communication entre apprenants et enseignants.

4. Un modèle des communautés techno-didactiques fondé sur le rôle de la médiation par l’outil

Objectif : Trouver des activités visant l’appropriation par l’apprenant de la culture du e-learning.

L’intérêt sera de proposer aux apprenants de réaliser des travaux qui prendront différentes formes : des documents pdf, des diaporamas, des documents audios, vidéos à poster sur la plateforme dans un premier temps.

Lorsque le niveau des apprenants leur permet, il pourrait être intéressant de leur donner les moyens de créer un wiki en français et/ou un blog.

5. Un modèle communicationnel des situations didactiques dans le cadre de la construction et partage des règles dans les communautés

Il sera mis en place deux « acteurs », le formateur qui sera l’enseignant, plus un tuteur qui sera désigné parmi les élèves. Un élève sera tuteur durant une session de cours, c’est-à-dire deux mois, puis passera le relais à un autre élève. Cela permettra à chaque apprenant de se responsabiliser par sa fonction de tuteur mais aussi d’échanger son savoir-faire dans la « formation » d’autres tuteurs.

En début d’année, des règles de comportements à adopter en ligne pourraient être rédigées par les apprenants eux-mêmes, guidés par l’enseignant. Un brainstorming serait lancé et permettrait de dégager des règles relatives au respect des droits d’auteurs, au respect d’autrui, à l’évaluation des tiers,… Ainsi, le tuteur sera aussi un modérateur dans le sens où il devra veiller au respect de ces règles par les utilisateurs de la plateforme de cours.

6. Un modèle de dévolution didactique fondé sur la théorie de l’acteur-réseau

Les apprenants se connaissent de par leur présence en cours. Les liens continueront à se tisser à travers leurs échanges en cours et sur la plateforme.

Conclusion

Mon projet se rapproche des modèles 1, 2 et 4 des 6 modèles d’Agostinelli.